26/11/2009

A qui profite le crime ?

Ben OUI, personne n'ayant réagit à ce papier publié en mai 2009 je le remet en circulation, Sais-t'on jamais ? Il pourrait être d'actualité maintenant que le mal est fait. En effet, qu'un quarteron de directeurs payés comme des ministres décide de l'avenir des chaînes publiques de radio et de télévision, en dehors de tout débat démocratique, devrait inquiéter les citoyens et tous ceux qui payent la redevance. Mais pourquoi s'inquiéter ?

Lire la suite