21/03/2014

Que nous coûte la propagande anti-OGM ?

Le 13 mars 2014 ont été semées en champ, pour les tester, des variétés de blé transgénique résistantes aux maladies fongiques. Conformément aux recommandations figurant dans le rapport final du « Programme National de Recherche 59 » les recherches en champ sur les PGM (plantes génétiquement modifiées) se poursuivent. L’Union Suisse des Paysans l’a bien compris qui demande que l’on encourage la recherche publique, seule en mesure de répondre aux réels besoins de l’agriculture. Il n’en a pas fallu plus pour que l’organisation militante StopOGM se fende d’un communiqué qualifiant de coûteux et sans objet ces travaux de recherches publiques. En fait StopOGM et autre Greenpeace sont largement responsables des énormes surcoûts engendrés par leur opposition systématique aux PGM. 

Lire la suite